De quel droit les Réformateurs pouvaient-ils réformer l’Église ?

C’est ainsi que titre le site « ParLaFoi » un texte de Jean-Alphonse Turretin : 1671–1737. Le texte étant long et ma foi, pas tout à fait dans l’orthodoxie biblique, prenons le second paragraphe et voyons ce que nous dit ce réformé afin de constater les erreurs qui y figurent à la lumière des Ecritures. Mais auparavant, voyons dans le premier paragraphe ce dont il s’agit :

I. Parmi toutes les questions qui se réfèrent à l’appel des pasteurs, aucune n’est plus fréquemment agitée par les Romanistes ou plus conflictuelle que celle qui se rapporte à l’appel de nos réformateurs. Leur dessein est de les prouver coupables de schisme et de condamner la Réforme qu’ils ont inaugurée comme illégale et entamée sans vocation. Ainsi, par cette digression, ils veulent nous éloigner de la principale question et, ces barrières étant érigées, faire dévier la question dans une autre direction, afin d’éviter un examen de doctrine et de s’échapper en toute sécurité.

Il est en effet question de la légitimité des pasteurs de la réforme qui tout comme Luther ou Calvin, n’ont été ni appelé, ni envoyé comme le soulignait déjà un siècle auparavant, Saint François de Sales dans sa « Lettre aux protestants ».

Observons à présent, ce second paragraphe :

Cette question est absurde

II. Mais cette façon de procéder est tout à fait absurde. (1) Le débat entre nous et les Romanistes concerne la doctrine et non la discipline. Et pourtant, il est légal, même pour tout individu, d’agir, de chercher et de répondre en ce qui concerne la doctrine. (2) La question concernant la vocation ne peut pas être comprise sans l’autre ; puisque la principale partie de la vocation est l’épreuve doctrinale et la démonstration de la vérité qui doit être prêchée. (3) En vain est faite une enquête sur la vérité de la vocation, si elle est évidente en ce qui concerne la vérité de la doctrine. La foi ne dépend pas de la vocation, mais au contraire la vocation dépend de la foi. La foi n’est pas vraie parce que ceux qui la prêchent sont légalement appelés ; mais au contraire, sont légalement appelés ceux qui retiennent et proposent la vraie doctrine. (4) C’est ainsi que les pharisiens (qui ont enquêté sur son appel) ont traité le Christ. « Par quelle autorité fais-tu ces choses ? Et qui t’a donné cette autorité ? » (Mt. 21:23). A qui le Christ (en répondant et en leur posant des questions sur l’origine du baptême et la doctrine de Jean) indique suffisamment que la question de la doctrine doit précéder celle de l’appel. Ainsi, si nos adversaires nous demandent avec une trop grande importunité, d’où nos ancêtres ont-ils l’autorité d’enseigner autrement que ce qui leur avait été enseigné ? nous pouvons répondre par une réplique opportune (hanterotema) et demander : la doctrine des réformateurs venait-elle du ciel ou des hommes ? Dans le premier cas, pourquoi s’y opposent-ils ? Dans ce dernier cas, pourquoi ne le prouvent-ils pas ? Et s’ils ne peuvent pas montrer qu’il y a une différence entre la doctrine du Christ et les réformateurs, pourquoi doutent-ils de leur vocation légitime ? (5) Cette question peut, à bien plus forte raison, être posée contre les Romanistes, qui ne peuvent montrer dans l’Écriture aucune trace d’un appel des papes, des cardinaux et des prêtres.

On regrette l’absence de renvoi de texte en bas de page, qu’est-ce qui fait l’absurdité de ce propos ? Et nous allons montrer qu’il ne l’est absolument pas et est-il légal pour le quidam de répondre en matière de doctrine ? Silence, hélas ! Mais poursuivons. L’auteur invoque donc l’Ecriture en Mt 21, 23 : « Par quelle autorité fais-tu ces choses ? Et qui t’a donné cette autorité ? ». Commençons donc par ce point là afin de lever toute ambiguïté. Tout d’abord, le Christ n’est pas en train de parler à Ses disciples, Il parle à des pharisiens. Que nous dit le Christ par ailleurs concernant ce point là, lorsque précisément, il parle à Ses Apôtres ?  Nous trouvons de nombreuses réponses dont Turrentin s’est bien gardé de parler. Notemment :

 Jn 5, 30 : « Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. »

A quoi nous pouvons ajouter : Jn 4, 34; Mt 26, 39-42; Ph 2, 7-8; Hé 5, 7-8. Entre autres.

Il est évident que le Christ n’agit pas de sa propre autorité, mais de « celle du Père qui l’a envoyé ». Le Christ est donc bien « envoyé, tout Fils qu’Il était. Et afin d’en finir avec cette idée de « génération spontanée » des vocations, reprenons cette parole de notre Seigneur :

Lc 10, 16 « Celui qui vous écoute m’écoute, et celui qui vous rejette me rejette; et celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé. »

Le Ministère de la Parole qui vient du Père par le Christ est confié aux Apôtres, et bien évidemment, à leur successeurs au risque de faire mentir l’Ecriture en ce point dans le paragraphe concernant la communion Eucharistique et celui ci, concernant la Tradition d’un point de vue biblique.

Continuons donc un peu plus loin. Le réformé, poursuis en citant Mt 21, 25 « Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » que l’auteur paraphrase en « la doctrine des réformateurs venait-elle du ciel ou des hommes ? » … Probablement que l’auteur a voulu faire référence à ce qu’il pense être la vocation spontanée de St Jean le Baptiste, seulement, voila, cette vocation, était-elle spontanée ?

St Jean le Baptiste était le fils d’Elizabeth et d’un prêtre lévite, Zacharie, qui officiait au temple (cf. Lc 1, 8). St Jean le Baptiste était donc lévite, c’est à dire prêtre. En conséquence, oui, sa vocation était donnée par Dieu et son appel légitime dans le fait, qu’il était lévite. Il n’agissait donc pas de son propre chef et pour cause; son appel était «d’aplanir les sentiers du Seigneur», de lui «préparer les voies» Luc 3, 1-6. Mais quel est au juste celui des réformés, quels miracles les ont accompagné ?

Que nous reste-t-il à présent de ce paragraphe ? Je vous laisse le soin d’en parler en commentaire. Il ne semble pas utile de poursuivre plus loin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s